Rencontre avec un papi grec

Le samedi 28 avril 2018

Antipaxos (Αντίπαξος)

Je me baladais – sur l’avenue, le cœur ouvert à l’inconnu… lalala… – ça me rappelle cette chanson, Les champs-elysées de Joe Dassin. Bref, j’étais en pleine découverte d’Antipaxos. Cette petite île grecque des îles ioniennes. Google Maps m’a « dit » qu’il était possible de parcourir sa longueur en une heure de marche à pieds. Alors j’ai enfilé mes chaussures de marche et je suis partie.

Réfléchissant à mes projets de voyages, je bavardais toute seule… en anglais. Bah quoi, faut bien s’entraîner !

C’est alors que j’ai entendu quelqu’un me répondre. Si, si… Je vous jure. En me retournant, j’ai aperçu un homme, le visage souriant et les cheveux blanc jusqu’à sa moustache.

Il m’a invité à boire une bière ou du vin. Étant en pleine balade sous le soleil, j’ai préféré un verre d’eau fraîche. Ou plutôt deux que je me suis forcée à boire lentement pour étancher ma soif.

Papoter avec ce vieil homme grec m’a fait plaisir. Décidément, ces grecs sont particulièrement accueillants !

C’est ainsi que j’ai appris que plus personne ne vivait dans le phare – tiens, tiens, je sais où je vais aller en sortant de chez lui – ; qu’il connaît une Milie – mais alors là j’ai pas tout compris – je crois qu’il s’agissait d’une nièce – ; que sa mère est âgée de 93 ans et a encore toute sa tête – la mienne aussi ! Enfin pas ma mère, ma mémé bichette qui vient de fêter ses 91 ans – ; et que beaucoup d’albanais sont venus travailler ici, sur ces îles aux plages turquoise. Ils y sont finalement restés avec leur famille.

Ce cher monsieur m’a également renseigné sur leur habitude de se marier très jeunes – 17 ans ! – et de procréer. Par cela j’entends qu’ils ont de nombreux enfants et ce très tôt. Ceci explique la marmaille que j’ai vu sur la place de l’église du village de Gaios sur Paxos – il s’agit de l’île voisine, plus grande qu’Antipaxos – avec tous ces noms, on s’y perd !

Après une dernière rasade de ma boisson et une poignée de main avec mon hôte, j’ai repris ma route, direction le bout de l’île et le phare abandonné.

Rejoignez-moi sur ma page auteur Facebook ! 

Emilie Varrier rose

Salut ! Moi c'est Emilie !

Je possède tout un monde de douceur à vous faire découvrir. Ma spécialité, la Romance Optimiste ! Je savoure le bonheur chaque jour et je souhaite le partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *